Chants du Jeudi Saint - Jeudi 14 avril à 19h30 à la basilique

Publié le par Ensemble paroissial Pibrac et Brax

Chants du Jeudi Saint -  Jeudi 14 avril à 19h30 à la basilique

Entrée :

R. Honneur et gloire à toi notre Dieu
Pour la merveille de notre salut !
Viens nous sauver, nous montrer ton amour.
Par ton Esprit, donne-nous la vie !


1. Aujourd'hui, Dieu vient sauver son peuple
Par Jésus, le grand prêtre éternel.
Ce repas célébré en mémoire de lui
Au pied de la croix nous conduit.
La puissance de Dieu rend présent parmi nous
La Pâque de notre Seigneur.

2. Aujourd'hui, Dieu nous sert à la table
Du festin des Noces de l'Agneau.
Par le pain quotidien, sa parole et son corps,
En nous, il fait croître sa vie.
Il n'est rien ici-bas qui puisse rassasier,
Goûtons comme est bon le Seigneur !

3. Aujourd'hui, Dieu rassemble son peuple.
Il nous prouve sa fidélité.
Car il est notre Dieu et nous sommes son peuple.
Jamais, il ne nous oubliera.
Célébrons d'un seul cœur l'alliance nouvelle
Scellée dans le sang de l'Agneau !

 

Ordinaire : Messe de la Colombière

Kyrie : récité, puis : Messe de la Colombière

Gloria : Messe de la Colombière

Psaume : La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ

Acclamation : Parole de Dieu, parole de vie, parole du Père Jésus Christ

Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur :
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

 

Lavement des pieds :

Ref. Comme lui, savoir dresser la table,
Comme lui, nouer le tablier,
Se lever chaque jour
Et servir par amour
Comme
lui

 

1/ Offrir le pain de sa Parole
Aux gens qui ont faim de bonheur.
Être pour eux des signes du Royaume
Au milieu de notre monde.

 

2/ Offrir le pain de sa présence
Aux gens qui ont faim d'être aimés.
Être pour eux des signes d'espérance
Au milieu de notre monde.

 

3/ Offrir le pain de sa promesse
Aux gens qui ont faim d'avenir.
Être pour eux des signes de tendresse
Au milieu de notre monde.

 

Prière universelle

Jésus Sauveur du Monde, écoute et prends pitié

 

Présentation des dons

En ce jardin, je dépose ma vie
Plus de chemin, la vérité me fuit
Plus de matin, mais cette nuit vient où tout s’éteint
Perlent en mon cœur, gouttes de sang et d’eau
Cette douleur, la peine est mon fardeau
Quelle froideur, dans cette angoisse, dans cette peur

Père Eternel, Ouvre le Ciel
Pour que Ta Grâce en moi
Donne à toucher le Ciel
Donne à goûter Ta Loi
Et que Ta volonté soit faîte

En ce jardin, je n’ai plus rien
Que le fardeau du monde
Mon Dieu et si je tombe
Que deviendra demain
Mais que Ta volonté soit faîte
En ce jardin

ouillé, le cœur d’effroi meurtri
Là où coulait, le sang de l’agonie
Touchant la terre, seul abandonné, dans ma misère
En ce jardin, où même mes amis
Lâchant ma main, un à un m’ont trahi
Mais dans mon cœur, à Gethsémani, vit le Seigneur

 

Communion

R. Venez ! Approchons-nous de la table du Christ,
Il nous livre son corps et son sang,
Il se fait nourriture, Pain de Vie éternelle,
Nous fait boire à la coupe des Noces de l'Agneau !


1. La Sagesse de Dieu a préparé son vin,
Elle a dressé la table, elle invite les saints :
" Venez boire à la coupe ! Venez manger le pain !
Soyez la joie de Dieu, accourez au festin ! "

2. Par le pain et le vin reçus en communion,
Voici le sacrifice qui nous rend à la Vie.
Le sang de l'Alliance jaillit du cœur de Dieu,
Quand le Verbe fait chair s'offre à nous sur la Croix.

3. Dieu est notre berger, nous ne manquons de rien,
Sur des prés d'herbe fraîche, Il nous fait reposer.
Il restaure notre âme, Il nous garde du mal,
Quand Il dresse pour nous la Table du Salut.

4. Au cours des premiers temps, lorsque le juste, Abel,
Offrit le sacrifice, signe du don parfait,
Par la main de son frère, son sang fut répandu,
Comme un cri d'innocent préfigurant Jésus.

5. Lorsque Melchisedek accueillit Abraham,
Lui le roi et grand-prêtre, adorant le Très-Haut,
Annonça l'Alliance par le pain et le vin :
Il bénit Abraham et fut signe du Christ.

6. Dieu entendit la voix de son peuple en douleur
Il envoya Moïse libérer ses enfants.
Ils mangèrent la Pâque, le bâton à la main,
Et la manne au désert comme un pain quotidien.

7. Restant le seul témoin au cœur brûlant pour Dieu,
Élie fut le prophète de feu et de douceur.
C'est grâce au pain des anges qu'il put gravir l'Horeb
Et découvrir son Dieu dans un souffle d'amour.

8. Réjouis-toi, Sion ! Chante Jérusalem !
Reçois le sacrifice qui te donne la paix !
Dieu te comble de grâce, Il vient te visiter
Afin de rassembler tes enfants dispersés.

 

SORTIE EN SILENCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :