Célébration pénitentielle de Noël.

Publié le par Ensemble paroissial Pibrac et Brax

Célébration pénitentielle de Noël.

Il n’y aura plus de célébration pénitentielle avec absolution collective.

C’est ce qu’a décrété Mgr Le Gall dans le communiqué suivant :

 

L’absolution collective pour le sacrement de la réconciliation est possible en cas de "grave nécessité", mais "la nécessité n’est pas considérée comme suffisante, écrivait le pape Jean-Paul II, lorsque des confesseurs ne peuvent pas se rendre disponibles pour le seul motif du grand afflux de pénitents, tel qu’il peut se produire pour une grande fête ou un grand pèlerinage" (Motu proprio Misericordia Dei, 2 Avril 2002).

Il convient de rappeler que les fidèles qui reçoivent une absolution collective doivent au plus tôt se confesser à un prêtre de façon individuelle de tout péché grave. Dans notre diocèse de Toulouse, on ne peut invoquer une "grave nécessité" ; les absolutions collectives ne sont donc pas autorisées. Je me réjouis de voir comment les prêtres se retrouvent lors d’excellentes célébrations pénitentielles avec absolutions personnalisées.

                 Fr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, Octobre 2021

 

Ainsi, nous n’aurons plus les célébrations appréciées avant Noël et Pâques avec absolution collective. Cependant, nous sommes invités

mardi 21 décembre à 20h30

à l’église Ste Radegonde de Colomiers

et

le mercredi 22 décembre à 20h30

à l'église saint Jean-Baptiste de Léguevin

pour une célébration collective qui préparera bien nos cœurs à Noël, avec absolution individuelle. Les prêtres seront suffisamment nombreux pour recevoir une brève confession.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :