Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités

Betharram France

Sainte Germaine

Accueil du Sanctuaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par pastoral

« David …. tu devrais faire ta confirmation »

«David ... tu devrais faire ta confirmation »

m’a suggéré il y a un an Vincent -qui est aujourd’hui mon parrain -, à la sortie de la messe.

Sur le coup, je n’ai pas compris cette suggestion, ni n’en voyais l’intérêt. Ce qui a bien sûr aiguisé ma curiosité quant à cette demande, à mes yeux une peu farfelue, à la lumière de mon parcours Protestant Evangélique. Ce sacrement de fin d’initiation à la vie chrétienne ne s’imposait pas pour moi, c’est du moins ce que je pensais.

Il m’a fallu quelques semaines pour que cette idée germe. Après en avoir parlé à quelques amis proches pour mieux comprendre la justification de cette démarche et après avoir prié pour discerner, la confirmation s’est doucement imposée à mon esprit, comme une évidence, une douce conviction intérieure, si reconnaissable des suggestions de l’Esprit.

Il s’en est suivi une grande joie de pouvoir rejoindre une nouvelle famille spirituelle, avec ses repères, ses codes, ses modes de fonctionnement. C’est comme si après avoir été dans un pays durant des années, avec ses règles de vie, me voici maintenant accueilli, reçu, dans un nouveau, par ceux et celles qui y vivent, sans pour autant changer mon passeport, mon identité intérieure profonde : enfant de Dieu ; pécheur aimé, pardonné et sauvé par grâce.

C’est donc avec une grande joie que j’ai accepté cette nouvelle fraternité offerte, avec beaucoup à découvrir.

La confirmation était pour moi une occasion de pouvoir témoigner de ma foi autour de moi, à mes collègues, amis, relations. Ce fut donc avec grande satisfaction que j’ai pu constater que mes invités Musulmans étaient venus, en majorité, même un de mes clients !

Quelle belle opportunité leur fut donnée de voir, de s’approcher, de toucher le Christ (Jean 8 :44 La femme à la perte de sang « Elle s'approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus »), par son Esprit et grâce à son corps et son épouse si belle (Eph 5 :27 « afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, » ). Ces personnes ont toutes été frappées par le caractère exceptionnel de cette célébration, et de l’esprit qui s’en dégageait.

La confirmation fut enfin pour moi l’occasion de renouveler mon attachement au Christ, comme la fiancée qui se lie et s’engage plus avec son futur époux, en se mariant à Lui.

Ce fut aussi un acte de foi posé, en vue de la plénitude de l’effusion du Saint Eprit conformément à la Pentecôte primitive ( Actes des apôtres Chapitre 2) Même s’il n’y avait rien de magique dans l’acte lui-même, cette démarche m’a procuré cette joie intérieure indicible ; heureux et reconnaissant d’être le temple de l’Esprit Saint (1 Cor 6 :19 « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du saint esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? » )

Enfin, la confirmation : une relation d’amour renouvelée avec le Christ qui s’inscrit dans une relation transformée avec mon prochain, le désir d’être utile à l’Eglise et à mes semblables avec les talents qu’IL veut bien me donner en me disant : « Toi, suis moi ! » (Jean 21 :22 ).

David BOUTON

Pentecôte 2015